Septembre c’est le mois des cancers du sang, faisons-le savoir #TousEnRouge
Alors que les cancers constituent la première cause de mortalité en France, leucémies, lymphomes et myélomes demeurent pour beaucoup de grands inconnus. Chaque année pourtant, ces cancers du sang touchent  environ 45000 personnes en France.

Oncologie  -  Oncologie

Alors que les cancers constituent la première cause de mortalité en France, leucémies, lymphomes et myélomes demeurent pour beaucoup de grands inconnus. Chaque année pourtant, ces cancers du sang touchent  environ 45000 personnes en France.

AbbVie
Alors que les cancers constituent la première cause de mortalité en France, leucémies, lymphomes et myélomes demeurent pour beaucoup méconnus. Chaque année pourtant, ces cancers du sang (ou hémopathies malignes) touchent environ 45 000 personnes en France, soit 12 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancers1. Leur diagnostic vient bouleverser la vie d’hommes et femmes de tous âges, chez des enfants et jeunes adultes ou des personnes âgées2.
 
On en parle peu, sans doute parce que, face à la difficulté à en connaître précisément la cause, ces cancers du sang sont moins sujets à de grandes campagnes de prévention que certains types de cancers liés à des tumeurs dites solides (les cancers du sein, de la prostate ou du colon).
 
Les trois grandes familles de cancers du sang (leucémies, lymphomes et myélomes) regroupent également plusieurs sous-types de maladie, dont l’évolution, le pronostic et le traitement peuvent être très différents.
 
Quelle que soit sa forme et même lorsque son sous-type en fait une maladie moins fréquente et parfois même rare, tout cancer du sang et chaque malade doit pouvoir bénéficier des mêmes avancées de la recherche et du même accompagnement que les autres cancers.
 

Le #MoisDesCancersDuSang : 30 jours pour se mobiliser, s’informer et être #TousEnRouge

Le mois de septembre est dédié, dans les pays anglo-saxons et au Canada, aux cancers du sang. Chaque année, les réseaux sociaux internationaux s’enflamment autour de ce mois et s’organisent, notamment, autour d’un hashtag principal : #BloodCancerAwarenessMonth (ou #BCAM). Tous ensemble nous pouvons nous mobiliser pour porter le sujet des cancers du sang au centre du débat public en France.

Le mois de septembre 2020, premier Mois des Cancers du Sang en France, est donc l’opportunité de les faire connaître et reconnaître, et permettre ainsi à chaque personne touchée de bénéficier des mêmes avancées de la recherche et du même accompagnement que pour les autres cancers.

À travers, notamment, l’hashtag #MoisDesCancersduSang, vous pouvez aussi devenir des ambassadeurs de la campagne, et relayer aux côtés des associations de patients engagées différentes informations tout au long du mois de septembre sur les différents réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn…

L’objectif est clair : sensibiliser le plus grand nombre, du grand public aux professionnels de santé, en passant par les représentants des institutions de santé. Alors rejoignez notre mouvement et postez une photo de vous avec une touche de rouge : tee-shirt, foulard, chemise, pantalon, …avec le #MoisDesCancersDuSang et #TousEnRouge

En savoir plus sur le déroulement de ce mois des cancers du sang :

 

Les associations de malades jouent un rôle capital

Pour la plupart des patients, l’annonce de la maladie est un moment très pénible. Le terme de cancer est toujours lourd de sens et son diagnostic bouleverse tout l’équilibre, familial, social, professionnel. Les cancers du sang nécessitent plus qu’un traitement spécifique, la prise en charge du patient et de sa maladie doit en tenir compte, en proposant des soins dits de support, pour l’aider à conserver autant de qualité de vie que possible. Les associations de malades jouent un rôle capital pour apporter écoute, partage d’expérience et soutien au malade et à ses proches, légitimement angoissés et souvent perdus.

Les associations de soutien aux patients

 



Téléchargez la brochure "Les cancers du sang" :

Retrouver nos articles sur les cancers du sang

 

 

Références:

[1] Estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018. Volume 2 – Hémopathies malignes. Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim. P169
[2] La leucémie et les maladies du sang, site de l’association Laurette Fugain, « La Leucémie et les maladies du sang" consulté le 06/08/2020
 FR-ABBV-200179-09/2020